Un riche s'offre un gros chien en plastique à 52 millions d'euros

Un riche s'offre un gros chien en plastique à 52 millions d'euros

L’année 2014 est celle de tous les records, le marché de l'art contemporain s’est envolé. Un phénomène constant depuis une dizaine d’années, qui s’explique par la mondialisation du secteur ainsi que par un intérêt croissant pour la création artistique, aux quatre coins du globe. Accompagnant cet essor, les circuits de vente se sont réorganisés. Alors que les maisons de vente et les foires se taillent la part du lion, les galeries sont à la peine. Tout puissants, les collectionneurs privés règnent en maître sur le secteur. Un riche s'est offert un chien en platique à 52 millions d'euros