On sait que les masques FFP2 sont les plus efficaces pour lutter contre le coronavirus. Depuis le 13 mars, ils sont réquisitionnés par l’État pour servir aux soignants qui sont directement en contact avec le virus.

Pourtant, certains ne l’entendent pas de cette oreille : la police a effectué plusieurs saisies de vente illégales de masques au cours des derniers jours. Le schéma semble être le même à chaque fois : des personnes ont constitué un stock dans le but de le revendre plus cher à une clientèle aisée. Des stocks ont ainsi été retrouvé à Paris, d’abord dans une épicerie bio, puis dans une camionnette qui vendait dans le 16ème arrondissement, un des quartiers les plus riches de Paris.

Ceux qui veulent utiliser leur argent pour se protéger vont donc devoir trouver d’autres moyens. Peut-être louer une île ?

Plus d’infos sur le site Le Monde.