C’est un travail de la cellule investigation de Radio France, qui s’est plongé dans la manière dont Ségolène Royal réalisait sa mission d’Ambassadrice des pôles, qui lui a été confiée après l’élection d’Emmanuel Macron.

Il avait déjà été révélé en septembre que l’ancienne Ministre ne s’était jamais rendu au Conseil de l’Arctique. Certes, Ségolène Royal ne perçoit aucun salaire pour sa mission d’Ambassadrice des pôles. Mais ce que révèle cette nouvelle enquête, c’est qu’elle dispose de 100 000 euros de frais de mission, et de trois collaborateurs à son service, payés par l’État.

Or, non seulement Ségolène Royal ne semble pas travailler beaucoup à la sauvegarde des pôles, mais ses collaborateurs ont été aperçus régulièrement sur des missions complètement différentes. Il semblerait notamment qu’ils travaillent directement pour sa fondation personnelle, qu’elle a lancé l’année dernière.

Une telle affaire, si elle est confirmée, devrait rapidement intéresser la justice…

Source : France Inter