François Fillon est un bon communiquant. Il sait manier les mots pour faire passer ses idées. En l’occurence, dans sa conférence de presse, le candidat à la présidentielle  a essayé de reconstruire son image. Il ne serait pas un délinquant. Il serait droit. Son honnêteté ne ferait aucun doute et il serait le seul à pouvoir sauver la France.

François Fillon a essayé aussi de nous faire oublier à quel point il est déconnecté de la vie réelle des français notamment en jouant sur les mots. Dans sa conférence de presse, François Fillon a « détaillé » l’ensemble de son patrimoine :

  • « Mon patrimoine se résume à ma maison dans la Sarthe, évaluée à 750.000 euros. Je possède en outre 44% de la nue-propriété de la maison de mon père au Pays-Basque, pour un montant de 134.000 euros et un tiers de la nue-propriété de sa maison dans la Sarthe, soit 41.300 euros »

Le candidat à la présidentielle parle ainsi de « maison » pour qualifier sa demeure dans la Sarthe. Pourtant quand on y regarde de plus près, on s’apperçoit là encore l’astuce du communiquant. Dans la déclaration de patrimoine qu’il vient de mettre en ligne, on apprend que la « maison » de François Fillon a une superficie de 3163 m2. Ce n’est donc pas à proprement parler une « maison ».  A titre d’exemple, le rédacteur de l’article que vous êtes en train de lire vit dans un appartement de 44m2. Il est extrèmement loin des 3163m2 de François Fillon. En réalité, la demeure du candidat de la droite vit dans un château. Le Canard Enchainé rapporte d’ailleurs que le terme de château est retenu dans l’acte notarié du 17 mai 1993 qui établit la propriété de François Fillon…