Emmanuel Macron doit 54 000 Euros à l’Etat. En effet, il n’a pas respecté l’obligation qu’a tout diplômé de l’ENA de servir l’État pendant 10 ans. Il doit donc rembourser ce qui est appelé dans le jargon des grandes écoles une «pantoufle».

En effet, lorsqu’ils intègrent l’ENA, les élèves fonctionnaires sont rémunérés immédiatement par l’État. En contrepartie, ils s’engagent  à servir l’État pendant 10 ans.

Mais Macron n’a pas fait ses 10 ans au service de l’Etat. De 2004 à 2008, il intègre le corps de l’Inspection générale des finances, il est nommé rapporteur adjoint de la commission pour la libération de la croissance présidée par J.Attali puis corapporteur de la commission sur les professions du droit. En 2008, il se met en disponibilité de la fonction publique, et devient banquier d’affaires chez Rothschild. Il rejoint à nouveau la fonction publique en 2012 jusqu’en 2014. Macron devient alors Secrétaire général adjoint de la présidence de la République.

Il n’a donc effectué que six ans au lieu de dix au service de l’Etat. En compensation, il est donc censé s’acquitter de la somme de 54 000 euros. Pourtant, fin novembre 2016, il ne l’avait toujours pas réglé. 

Source : ParisMatch