Nous en savons plus aujourd’hui sur la nouvelle affaire Fillon. Le candidat à la présidentielle aurait touché 7 chèques d’une valeur environ de 3000 euros chacun. Le JDD qui a publié ses révélations dans un article daté du 29 janvier précise que ces chèques « correspondaient à des reliquats de crédits d’assistants, versés en toute discrétion par une association qui intéresse la justice. Des fonds publics censés rémunérer des collaborateurs de sénateurs auraient ainsi été « détournés » à un autre usage« .  

Une soixantaine de « sages » étiquetés UMP aurait bénéficié du système de détournement de l’argent public. Et c’est toute la défense de l’équipe de François Fillon. Comme des gamins pris la main dans le sac par leur institutrice à l’école primaire, ils argumentent en disant : « il n’y a pas que moi madame« . Ainsi le JDD nous apprend qu’un proche de François Fillon a répondu en expliquant que cette nouvelle affaire « [concernait]  le groupe UMP et donc [que François Fillon]  peut être concerné comme tous les membres du groupe« .