Depuis que la bombe a été lâchée, tout l’entourage de François Fillon essaie de calmer la tempête. Mais les collaborateurs ne sont pas très convaincants puisqu’ils proposent des récits contradictoires. Pire ! Ils ont été désavoués directement par Pénélope Fillon qui dans un entretien dans le quotidien régional « le Bien Public » en novembre 2016 a affirmé ne s’être « jamais » impliquée « jusqu’à présent, impliquée dans la vie politique de [son] mari ». 

Du coup, les récits de messieurs Accoyer et Retailleau sont complètement fantasques. L’ancien président UMP de l’Assemblée Nationale affirme qu’il a « souvent vu » Pénélope Fillon à l’Assemblée nationale. Elle n’apparait pourtant pas dans le trombinoscope des assistants parlementaires…

De son côté, Bruno Retailleau explique que Pénélope Fillon travaillait comme assistante parlementaire directement depuis la Sarthe, et que cela expliquerait la rareté de ses apparitions à Paris.

Si les accusations d’emploi fictif du Canard Enchainé sont avérés, il sera nécessaire que messieurs Accoyer et Retailleau se fassent également condamner par la justice. Leur mensonge ne doit pas être impunis. 

 

Source : Le Lab Europe 1