Voilà un excellent motif pour sabrer le champagne. Le proche de Nicolas Sarkozy a été condamné par la cour d’appel de Paris à deux ans de prison dont un ferme, à 75 000 euros d’amende et à l’interdiction d’exercer tout emploi public pendant 5 ans. 

Il est condamné pour avoir reçu des primes en liquide quand il était ministre de l’intérieur de Nicolas Sarkozy. Celles-ci étaient prélevées chaque mois dans la caisse des frais d’enquête. Claude Guéant aurait perçu 10 000 euros par mois. 

C’est une excellente nouvelle pour la justice française.

A qui le tour ? Nicolas Sarkozy ?