Manuel Valls veut rencontrer l’individu qui lui a mis une baffe. Il ne veut pas l’excuser. il veut simplement « comprendre ».

Comprendre pourquoi un jeune homme de 18 ans a risqué son avenir, sa carrière pour lui mettre une gifle.

Comprendre pourquoi lorsqu’il descend dans la rue, il risque à tout moment de prendre de la farine sur la tête.

L’ancien premier ministre veut comprendre…

Mais comment peut-il oser se présenter à la présidentielle s’il ne comprend pas que le peuple est en colère ? En colère à cause de la loi travail, du 49-3, du CICE, des milliards donnés à Gattaz et à ses camarades. En colère parce que rien n’est fait contre la misère. Encore parce que la vie est toujours plus dure.

Source : SudOuest