Le dossier des comptes cachés à l’étranger de Serge Dassault, qui risque son fauteuil de sénateur, revient lundi devant le tribunal correctionnel de Paris après un supplément d’information au cours duquel l’industriel a enfin été entendu.

Il doit se tenir également les 18 et 19 janvier devant la 32e chambre. Le PDG du groupe Dassault, 91 ans, est poursuivi pour blanchiment de fraude fiscale. En cause, les comptes de quatre fondations et sociétés, basés au Luxembourg et au Liechtenstein, qui ont abrité jusqu’à 31 millions d’euros en 2006, près de 12 millions en 2014…

Source : Le Quotidien.lu