Le président du Parquet National Financier Olivier Géron a évoqué la « claire intention » de dissimulation des Wildenstein. La famille de milliardaires étaient poursuivis pour une fraude fiscale se chiffrant en centaines de millions d’euros après avoir caché au fisc un héritage considérable, enregistré principalement dans des « trusts » à Guernesey ou aux Bahamas. Pourtant à la surprise générale, ils sont relaxés…

Source : LCI.fr