Ils gagnent en moyenne 4,2 millions d’euros annuels.

4,2 millions d’euros. C’est, en moyenne, ce qu’a gagné un patron exécutif du CAC 40 en 2014, selon l’agence de conseil en vote Proxinvest. Et ce, en cumulant fixe, variable, options et actions de performance. C’est 6 % de plus qu’en 2013. Les dirigeants du SBF 80 ont vu, eux, leur rémunération moyenne baisser de 3 % à 2,359 millions d’euros.

Carlos Ghosn arrive en tête du classement du SBF 120 de Proxinvest. Le patron de Renault a touché 15,2 millions d’euros au titre de 2014. Situation atypique, il perçoit deux rémunérations, l’une de Renault, l’autre de Nissan. Le constructeur japonais, à lui seul, lui a versé plus de 1 milliard de yens (8 millions d’euros). Au total, en 2014, Carlos Ghosn a gagné 56 % de plus qu’en 2013, grâce à un variable en hausse et davantage d’actions de performance. Les actionnaires ont bien manifesté leur opposition à de tels montants (ils n’ont approuvé ses émoluments qu’à une courte majorité à 58 %) mais, comme ils ne sont que consultés, leur vote a été sans effet.

Source : Les Echos