Un complément de retraite de 299 000 euros par an. L’ancien président du directoire de PSA Peugeot Citroën, Philippe Varin, touchera bien une retraite chapeau, alors même qu’il avait déclaré y renoncer.

L’ex-président du directoire de PSA a profité de la révision à la baisse le 1er janvier 2014 du système des retraites chapeau mis en place par le groupe pour ses dirigeants. Restait toutefois un problème, pointé par Deontofi.com, qui a révélé l’affaire ce mardi 5 mai.

Pour bénéficier de ce nouveau système, Philippe Varin devait afficher au moins cinq ans d’ancienneté dans l’entreprise. Or, son mandat avait pris fin un tout petit peu trop tôt, lorsque Carlos Tavares avait pris sa place. Peugeot Citroën a donc offert à son ex-patron « un nouveau contrat de travail pour une mission d’assistance », explique le site. Cela a permis à l’actuel président du conseil d’administration du géant du nucléaire Areva de toucher sa retraite chapeau.

Source : FranceTV Info