Elle avait démissioné de l’INA suite au scandale des notes de taxi… elle est déjà recasée au ministère de la culture.

Agnès Saal avait causé le scandale avec ses plus de 40 000 euros de notes de frais, en taxi, en 10 mois. Elle disposait pourtant d’une voiture de fonction. Une partie de cette somme avait même profité à son fils.

D’après les informations du Monde, elle aurait déjà retrouvé un poste au ministère de la culture, au titre de « chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ». On ne sait pas combien il est rémunéré…

Source : Le Nouvel Obs