La directrice-générale du FMI, Christine Lagarde,  a appelé a davantage de mesure dans les rémunérations des dirigeants d’entreprises et notamment des banques.

« Les incitations liées aux méthodes de compensation doivent changer pour que les récompenses ne soient plus liées à des actions à courte-vue et à des prises de risques excessives », a-t-elle déclaré lors d’un discours à Washington.

« Nos travaux ont montré que les mécanismes de compensation peuvent être structurés de telle façon à favoriser la performance sur le long terme et la solidité de l’entreprise », a-t-elle ajouté.

Lire la suite sur Le Figaro

Source : Le Figaro