La faillite d’une banque et d’une compagnie d’assurance-vie du groupe mauricien BAI a mis en évidence une escroquerie portant sur plus de 500 millions d’euros. De quoi ternir un peu plus l’image de la place financière de l’île.

Il y a encore quelques semaines, Dawood Rawat était l’un des hommes les plus riches de l’île Maurice. Son empire de quelque 150 sociétés, la British American Investment (BAI) pesait 37 milliards de roupies (925 millions d’euros).

Au fil des ans, l’homme d’affaires avait même acquis une renommée internationale. Le gouvernement britannique, à l’époque dirigé par Tony Blair, avait par exemple fait appel à lui pour la constitution d’un conseil musulman et le gouvernement français lui avait remis la Légion d’Honneur en 2014.

Mais tout s’est effondré, le 31 mars dernier quand a expiré l’ultimatum de la Banque de Maurice, qui réclamait à sa banque, la Bramer Bank, une injection de liquidités de 8,75 millions d’euros.

Source : Challenges