La loi Macron pour la croissance et l’activité arrive ce lundi à l’Assemblée nationale. Un projet de loi qui comprend en tout quelque 200 articles dont la très controversée question du travail dominical. Parmi les réfractaires, bon nombre d’associations craignant que les femmes ne deviennent les premières victimes de cette loi. Explications.

L’emblématique projet de loi Macron arrive ce lundi à l’Assemblée nationale pour deux semaines de débats. Ce texte a pour ambition affichée de lever des « blocages » de l’économie. Les débats s’annoncent houleux dans l’hémicycle. A tel point que l' »union nationale » décrétée depuis les attentats pourrait voler en éclats.

Parmi les 200 articles de ce projet de loi, il y a la très controversée question du travail dominical. Parmi les réfractaires, bon nombre d’associations craignant que les femmes ne deviennent les premières victimes de cette loi. C’est en tout cas le cri d’alarme que lancent plusieurs associations dont le groupe féministe « Les effrontées » et l’UNAF, l’union nationale des associations familiales.

Source : RMC