Jack Lang et sa femme Monique sont des habitués du restaurant gastronomique de l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris. Mais le président de l’institu culturel et son épouse n’ont, selon «Le Canard enchaîné», pas toujours été prompts à régler leurs notes.

Le 5 février dernier, l’IMA était poursuivi en référé par le traiteur libanais Noura, chargé de la restauration au sein de l’institut, qui réclamait 41 000 € d’impayés.

Poursuivre la lecture de cet article sur Le Parisien

Source : Le Parisien