Dassault : encore une affaire de plus !

Après Yamina Benguigui, l’ancienne ministre en charge de la Francophonie, en janvier 2014; après trois députés et sénateurs, en novembre 2014, c’est cette fois un poids lourd de l’industrie française, sénateur de surcroît, qui est dans le collimateur de la justice.

Selon nos informations, le parquet national financier, placé sous l’égide de la procureure Eliane Houlette, a ouvert en novembre 2014 une enquête préliminaire concernant le chef d’entreprise et homme politique Serge Dassault pour «non déclaration auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), blanchiment de fraude fiscale et recel d'abus de bien social». 

En cause, le placement à l’étranger de sommes non déclarées, pour des montants de plusieurs millions d’euros. Installée en 2013, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) doit en effet procéder à l’examen des déclarations de situation patrimoniale des membres du Parlement, afin de vérifier «l’exhaustivité, l’exactitude et la sincérité» de ces déclarations. Or, Serge Dassault, sénateur UMP de l’Essonne, aurait omis de déclarer des comptes à l’étranger. Par deux fois. 

Lire l'ensemble de l'article sur http://www.leparisien.fr/faits-divers/nouveaux-ennuis-judiciaires-pour-s...