Pour se venger, l'équipe de François Fillon invente de fausses affaires sur la fille du président de Médiapart

Pour se venger, l'équipe de François Fillon invente de fausses affaires sur la fille du président de Médiapart

C'est ce qu'on appelle être petit. L'équipe de campagne de François Fillon diffuse sur les réseaux sociaux de fausses rumeurs concernant la fille d'Edwy Plenel, le président de Médiapart afin de se venger notamment du travail fait par le journal sur l'affaire de la caisse noire de l'UMP au Sénat.

L'équipe de François Fillon relaie une rumeur venant de la fachosphère, la même qui avait affublé Alain Juppé du sobriquet d'« Ali Juppé ». La fausse rumeur prétend que « Eve Plenel, fille du patron de Mediapart », gagnerait « 3000 € par mois pour un emploi à mi-temps à la mairie de Paris en vivant à Berlin », insinuant que ce pourrait être un emploi fictif.

Edwy Plenel a répondu à ses fausses accusations sur son compte facebook : 

  • "C’est un bobard, et voici la vérité. Respectée pour son engagement dans la lutte contre le sida depuis plus d’une décennie, Eve Plenel a été choisie en avril 2016 par la mairie de Paris pour coordonner la stratégie de « Paris sans sida » à l’horizon 2030. Elle a, dans la foulée, démissionné de ses fonctions de directrice générale d’Arcat et du Kiosque Infos Sida, deux structures du groupe SOS, pour ne se consacrer qu’à cette mission. Elle est payée mensuellement 1682 euros net pour un temps partiel qu’elle effectue à Paris, ayant un bureau à la mairie. Ses déplacements depuis Berlin, où travaille son compagnon et où sont scolarisés ses enfants, sont totalement à sa charge. Attaquer la fille pour salir le journal dirigé par le père est déjà un procédé détestable. Le faire en diffusant des fausses informations ajoute à l’ignominie."

Nous apportons tout notre soutien à Médiapart qui représente en France un espace de liberté. Ses journalistes sont un modèle pour la démocratie. Ils ne cèdent pas aux puissances de l'argent. Ils posent les bonnes questions et nous permettent d'être mieux informés.