607 euros par mois pour la "collègue" assistante parlementaire de Pénélope Fillon quand cette dernière touchait plusieurs milliers d'euros par mois

607 euros par mois pour la "collègue" assistante parlementaire de Pénélope Fillon quand cette dernière touchait plusieurs milliers d'euros par mois

Il y en a une qui s'est bien faite avoir dans l'histoire. C'est l'ancienne "collègue" de Pénélope Fillon. Nous avons mis "collègue" entre guillemet parce qu'il n'est prouvé que Mme Fillon ait bien exercé son travail d'assistante parlementaire. 

Jeanne Behre-Robinson a accordé un entretien au journal local "Le Courrier de l’ouest" ce mercredi 8 février afin de faire "une mise au point". Mme Behre-Robinson avoue qu'elle n'a jamais travaillé avec Mme Fillon. 

  • « Directement, je n’ai pas travaillé avec elle mais ça ne veut pas dire qu’elle ne travaillait pas. Je l’ai côtoyée sur des réceptions, quand j’emmenais des groupes à Paris, en même temps, vu mes fonctions, je n’avais pas à travailler avec elle non plus. »

L'assistante parlementaire reste prudente. Elle dévoile tout de même au quotidien quelle était sa rémunération lorsqu'elle travaillait pour le suppléant de François Fillon, Marc Joulaud, l’actuel maire de Sablé-sur-Sarthe. Jeanne Behre-Robinson gagnait très exactement 607 euros, une somme qui était complété par la rémunération pour son travail auprès de Jean-Pierre Chauveau, sénateur de la Sarthe.