5 propositions pour avoir enfin des élus qui ressemblent au peuple

5 propositions pour avoir enfin des élus qui ressemblent au peuple

 

L'affaire Fillon montre une fois de plus que la majorité des élus et des politiciens sont complètement déconnectés de la vie réelle. 

Lesriches.info vous fait 5 propositions pour que ça change vraiment :

  • 1 - Le mandat révocatoire

C'est la possibilité de licencier les élus.  Par exemple, monsieur ou madame Untel ont fait campagne sur le thème de la rupture avec le monde de la finance mais malheureusement, une fois élus, ils mènent une campagne au service des banques, des actionnaires et des ultra riches. Le peuple doit avoir la possibilité de mettre à la porte ces menteurs professionnels.

  • 2 - Le réferendum d'initiative populaire.

Le peuple doit pouvoir passer directement par la case réferendum sans passer par les élus. Imaginons qu'un million de citoyen pétitionnent en faveur de la légalisation du cannabis, et bien cela doit être au peuple tout entier de trancher la question. 

  • 3 - Le niveau de vie des représentants du peuple

Les représentants du peuple doivent avoir un niveau de vie qui correspond à la réalité quotidienne des français. Ce n'est pas normal qu'un Jean-François Coppé ignore le prix d'un pain au chocolat. Concrètement, cela signifie qu'un représentant du peuple ne doit jamais gagner plus du revenu médian des français. 

  • 4 - Le non cumul des mandats dans le temps

C'est ça la vrai révolution citoyenne. La politique ne doit pas être un métier. Elle doit rester une charge à porter qui tourne entre tous les citoyens et les citoyennes. Donc pas question d'être député à vie.  La limite doit bien évidemment être définie collectivement mais par exemple on pourrait dire que l'on fixe une barrière à 10 ans. Au bout de 10 ans de responsabilité nationale ( député, sénateur, ministre...), il y a l'obligation de retourner à la vie réelle. 

  • 5 - L'obligation pour les élus d'avoir des temps de travail au côté des ouvriers, des paysans et des employés de ce pays.

Cela a déjà été pratiqué dans le passé. Pourquoi le ministre ne travaillerait-il pas à l'usine deux jours dans le mois afin qu'il n'oublie pas comment le travail réel peut être dur ? 

Tags: